3 destinations à visiter en 2015

Ces grandes villes en pleine mutation valent vraiment le détour. Voici pourquoi.

Panamá:  nouvelle métropole centre-américaine

Panama

Le nouveau Biomuseo annonce fièrement ses couleurs à l'entrée ouest du canal de Panamá. (Photo: Fernando Alda)

Le monde entier était tourné vers Panamá lorsqu’elle a célébré le centième anniversaire de son célèbre canal, en août dernier. Et ce n’était que le début. Propulsé par une croissance fulgurante, cet important centre bancaire s’est mué en véritable métropole en seulement quelques années. La preuve: son métro – le premier d’Amérique centrale – a été inauguré l’an dernier, et la construction prochaine d’un lien vers l’aéroport international de Tocumen facilitera encore plus les déplacements. Les voyageurs convergeront sans doute dans Casco Viejo, un quartier fondé en 1673 et inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, où de magnifiques immeubles néoclassiques ont longtemps été laissés à l’abandon.

Des investisseurs leur trouvent heureusement de nouvelles vocations: l'American Trade Hotel, ouvert dans un édifice historique, a ajouté 50 suites luxueuses aux quelque 20 000 chambres que comptait déjà la ville. Non loin de là, au restaurant Madrigal, un chef étoilé au Michelin emboîte le pas à d’autres toqués en cuisinant avec des ingrédients locaux, une nouveauté dans un endroit qui n’a jamais été reconnu pour ses qualités culinaires. Mais c’est le Biomuseo, ouvert en octobre, qui incarne le mieux tous ces changements. Dessinée par l’architecte vedette Frank Gehry, la structure située à l’entrée ouest du canal de Panamá annonce fièrement ses couleurs aux bateaux du monde entier. En 2016, encore plus de navires pourront l’admirer: des travaux élargiront les 80 km de la voie maritime, lui permettant d’accueillir des vaisseaux deux fois plus gros.

Séoul:  nouvelle métropole du design

Corée du Sud

La Dongdaemun Design Plaza a été conçue par la célèbre architecte Zaha Hadid. (Photo: eugenelimphotography.com)

La capitale sud-coréenne s’est toujours démarquée en matière de design, et pas seulement grâce à ses fleurons comme Samsung et Hyundai. Des abribus ultramodernes, des ponts élégants et des immeubles futuristes sont récemment apparus dans le paysage, une situation en partie attribuable à l’ancien maire, qui a affirmé le caractère design de Séoul entre 2006 et 2011. (La ville a d'ailleurs été élue Capitale mondiale en la matière, en 2010.)

Et c'est loin d'être terminé. Dans le quartier Dongdaemun, populaire pour son marché, les visiteurs affluent pour admirer l’impressionnante Dongdaemun Design Plaza, inaugurée l’an dernier. Conçu par la célèbre architecte Zaha Hadid, ce centre d’expo a fait couler beaucoup d’encre en raison de sa silhouette qui rappelle l’Enterprise de Star Trek. Avec l’ouverture récente du National Museum of Modern and Contemporary Art (qui veut rivaliser avec le MoMa en raison de sa prestigieuse collection), la tenue en octobre de la première Presidents Cup d’Asie au Jack Nicklaus Golf Club Korea et l’ouverture d’un nouveau Four Seasons cet automne, Séoul possède tous les ingrédients pour devenir la prochaine mégapole asiatique à la mode.

Athènes: métropole en pleine effervescence

La Grèce

Dans Monastiráki, de nouveaux bars et restaurants puisent leur inspiration dans le terroir grec.

La récession a ébranlé Athènes, mais elle a aussi favorisé l’émergence d’une classe d’entrepreneurs qui a profité de loyers abordables pour ouvrir de nouveaux commerces aux quatre coins de la ville. Il suffit d’une balade entre l’Acropole et la place Syntagma pour constater que plusieurs locaux désertés pendant la crise économique sont occupés par des restaurants et des bars achalandés, dont une grande partie puise son inspiration dans le terroir national. Au bar à vin By the Glass – un des meilleurs de la capitale – la carte est principalement composée de bouteilles grecques. Ce n’est pas un hasard: alimentée par plus d'une vingtaine de régions vinicoles, l’industrie connaît une mini-révolution en produisant des crus prisés des connaisseurs. (Ce qui n'a pas toujours été le cas.)

Athènes a plusieurs autres raisons de lever son verre. Son effervescence est ancrée à la fois dans l'histoire (avec le Musée de l’Acropole, souvent choisi parmi les meilleurs du monde depuis son inauguration en 2010) et dans l’avenir (le Musée national d'art contemporain emménagera cette année dans un édifice tout neuf). Ajoutez à cela l’ouverture en 2016 du Centre culturel de la fondation Stavros Niarchos, un gigantesque complexe où seront hébergés la Bibliothèque et l’Opéra nationaux, et vous comprendrez pourquoi la capitale hellénique retrouve sa fierté.