Comment tirer le maximum de votre voyage d’affaires selon des photographes professionnels

En tant que grand voyageur, vous savez qu’il est difficile de faire place au temps personnel et à l’inspiration du moment lors d’un voyage d’affaires. Nous avons demandé à trois des meilleurs photographes canadiens, qui collaborent aussi à AirCanada enRoute,  de nous faire part de leurs conseils en la matière.

Qui sont les photographes ?

La photo de voyage de type « passion gourmande » a mené Dominique Lafond autour du monde, de la Provence au Japon. Elle a photographié le reportage-couverture du numéro de juillet d’Air Canada enRoute à propos du chef canado-syrien qui fait voyager les saveurs de la route des épices jusqu’à Montréal. Lisez l’article ici.

Brendan George Ko s’est fait un nom grâce à ses images riches et pleines de caractère des régions du Pacifique, entre Hawaii et Vancouver. Il a récemment parlé à Air Canada enRoute de la découverte de ses aïeux des contrées hawaiiennes. À lire ici.

Le Grand Nord occupe une place particulière dans le cœur d’Alexi Hobbs, même si ce dernier a voyagé partout sur le globe. Il a discuté avec Air Canada enRoute de lumière, d’ombre, ainsi que de notre changement de perception à l’égard du Nunavik, dans le nord du Québec, et de la communauté inuite. Consultez l’entrevue ici.


Kuujjuaq, 2018 (Alexi Hobbs, tous droits réservés)

1. Étirez votre voyage

« Chaque fois qu’on me confie la tâche de photographier une destination précise, je demande si je peux m’y rendre plus tôt ou y rester plus longtemps », dit Dominique Lafond. Brendan George Ko est du même avis : « C’est une partie importante du processus. Lorsque vous avez la responsabilité de présenter un endroit en images, il est crucial de détecter son énergie. C’est aussi une bonne façon de satisfaire votre curiosité à propos d’une destination. »

2. Levez-vous avec le soleil

Brendan George Ko et Alexi Hobbs aiment sortir tôt. « C’est à ce moment que la lumière est la plus belle, souligne ce dernier. C’est aussi une occasion idéale pour trouver vos repères. Vous découvrez une partie du monde que plusieurs ne voient pas. » Brendan abonde dans le même sens. « C’est tranquille. Vous voyez la vraie nature des choses, sans le trafic habituel », dit-il.

Kaupo Sunset, 2019 (Brendan George Ko, tous droits réservés)

3. Protégez vos moments de répit

À cause des délais de livraison souvent serrés, il est tentant pour les photographes de voyage d’amorcer le travail d’édition après une longue journée de prise de vue. Pas pour Dominique. « Je jette peut-être un coup d’œil aux clichés du jour, mais je ne commence jamais la postproduction avant d’être à la maison, indique-t-elle. Je préfère profiter de ces quelques heures pour relaxer, afin d’avoir assez d’énergie pour reprendre le boulot le lendemain. »

4. Utilisez les médias sociaux

Les trois photographes préfèrent les médias sociaux aux canaux touristiques officiels pour trouver des recommandations. Comme Brendan le mentionne, « plusieurs guides gastronomiques visent les touristes, alors que les habitants du coin mangent ailleurs. C’est ça qui m’intéresse. » Alexi pousse la chose encore plus loin, en fournissant à l’organisateur du voyage une liste d’adresses recommandées par ses amis, afin qu’elle soit intégrée à l’horaire officiel avant le départ.

Cassis, 2017 (Dominique Lafond, tous droits réservés)

5. Parlez aux gens

« Après avoir pris des photos à Kelowna, je suis sorti avec l’équipe locale et c’était vraiment un beau moment, une expérience authentique », raconte Brendan. Alexi est aussi d’avis que de parler aux gens du coin est la clé pour en apprendre plus sur les coutumes locales, les endroits où manger, les bars branchés et les plages secrètes. «Lorsque je voyage en solo, je m’assois toujours au bar, parce que c’est plus propice à la discussion, explique-t-il. Parfois, une simple conversation avec le barman se transforme en une soirée parfaite.»

6. Restez ouvert aux aventures

« Le meilleur conseil qu’on m’ait donné est venu du photographe Grant Harder, se souvient Alexi. Il dit de ne jamais hésiter. Ce conseil ne s’applique pas qu’à la photo de voyage, mais aussi au voyage tout court. Si quelqu’un vous offre quelque chose, acceptez-le. Évidemment, il faut être prudent, mais règle générale, osez. C’est le point de départ de toute aventure. »